Accueil

Il existe un loisir qui consiste à reproduire les conflits du passé, avec des cartes géographiques et des pions, en fonction de règles très précises, ces dernières faisant parfois jusqu'à 35 à 75 pages pour les jeux les plus exigeants, qui se veulent proches de la simulation historique. Ce type de loisir est appelé en France "jeu d'Histoire". Dans les pays anglo-saxons, l'on parle plutôt de "wargame", et en allemand de "kriegspiel". Cela se joue à deux joueurs en principe, parfois plus, qui défendent chacun un camp, par exemple celui des Français et celui des Prussiens dans la guerre qui les opposa en 1806. Le but dans un wargame n'est pas de reproduire fidèlement ce qu'il s'est passé historiquement (je n'en vois pas l'intérêt d'ailleurs), mais de jouer à un jeu qui simule le plus finement possible les conditions de la bataille de l'époque. Si l'on prend une bataille du début du XIX° siècle, il s'agira des effectifs présents ce jour là, des qualités des unités (élite, jeunes recrues, état du moral), des effets différenciés des différentes armes (fusils type 1777, canons de Gribeauval), des caractéristiques différentes des assauts d'infanterie ou des charges de cavalerie, des capacités de mouvements (la cavalerie va bouger plus vite que les fantassins), etc. Une fois le jeu posé sur la table, l'on doit pouvoir innover, sinon autant lire un bouquin... Justement, en parlant de livres, les pratiquants de wargames sont très souvent de fins connaisseurs en Histoire, et jouer un conflit entier ou une série de batailles, permet d'approfondir de façon détaillée certains aspects de la période considérée. Car ces jeux passionnants et parfois riches en émotions, proposent de prendre la place des grands acteurs de l'époque, que ce soit pour de simples batailles ou des affrontements au niveau stratégique.


Pour ceux qui veulent savoir à quoi ressemble une partie de wargame, voici le compte rendu de la bataille des Quatre Bras du 16 juin 1815:

La bataille des Quatre Bras

Pour la vraie bataille, telle qu'est s'est déroulée en réalité, voir ici: Les Quatre bras

Pour en revenir aux wargames, ci-dessous l'on voit une reproduction en jeu d'Histoire de la bataille de Montebello, qui s'est déroulée le 9 juin 1800 en Lombardie. Elle opposa une armée française, commandé par le général Lannes, aux troupes autrichiennes, dirigées par le général Ott. La carte est classiquement divisée en hexagones, qui servent à positionner les unités et à calculer leurs mouvements. Par exemple, si un régiment de fantassins a droit au maximum à 8 points de mouvement pour se déplacer, cela voudra dire qu'il pourra avancer au plus de 8 hexagones en une fois sur du terrain plat. Le tour de jeu faisant 30mn et chaque hexagone 200m c'est cohérent, car cela fait du 3,2 km/h pour des hommes évoluant ne l'oublions pas en formation compactes (colonne, ligne). Si ces hexagones sont du terrain accidenté, une table des mouvements permet de moduler leur avancée en points de mouvements selon les différents types de terrains: villages, forêts, collines à gravir, terrains cultivés, etc. Ce jeu fait partie de la très remarquable série NBS, Napoleonic Battle Series, la Rolls des wargames de l'époque napoléonienne (à mon avis) , qui traite par ailleurs les batailles d'Aspern-Essling (1809), d'Austerlitz (1805), de Marengo (1800) et de Talavera (1809). Un must!

 

Ici la boîte du wargame sur la bataille d'Aspern-Essling de Napoleonic Battle Series (ancien nom : Napoleonic Brigade Series) :

Deux vues des cartes, qui sont absolument magnifiques:

 

 

 

Ci-dessous, la boîte avec le jeu "Le retour de l'Empereur", de Didier Rouy, et tous les accessoires, carte, pions représentants les unités (des régiments), règles de jeu, dés pour introduire une dose d'aléatoire dans certains tirs ou affrontements, tables des résultats de chocs et de tirs, etc. La règle fait 35 pages. Un jeu très réaliste et remarquablement bien fait sur la fin de l'empire de Napoléon. On croit presque entendre le bruit du canon...

 

 D'ailleurs la partie de wargame sur la bataille des Quatre Bras du 16 juin 1815 citée plus haut a été faite avec ce jeu:

La bataille des Quatre Bras



 

Un texte dont je suis l'auteur, qui concerne une toute autre période : Les causes de la défaite de la France en 1940